logo l'émoi.png

Les Champs 

MAGNÉTIQUES

 Spectacle Musical électro/champêtre

   Pour 3 musiciens, oiseaux, électro, vidéo...

Création le 24 janvier 2021

Théâtre Jean Vilar, Vitry sur Seine

en cours d'écriture

Production L'Émoi Sonneur

Théâtre Jean Vilar de Vitry sur Seine, La Muse en Circuit CNCM

Avec le soutien du département du Val de Marne 

et de la DRAC île de France

Pour cette nouvelle création, Nicolas Perrin et Nicole Piazzon

s'inspirent librement du livre Les Champs Magné'ques d'André Breton et Philippe Soupault qui fêtera son centenaire en 2021.

Cent ans après... Ce livre, considéré comme le premier ouvrage écrit en écriture automatique et véritable manifeste contre l’ère industrielle triomphante et l’urbanisation galopante, appelle à un retour à la nature et aux éléments et à une communication sociale plus animale.

Cette résonnance avec une actualité politique et sociale nous a engagé sur trois questionnements de fond.

Comment les artistes que nous sommes peuvent-ils à leur manière questionner les territoires urbanité et ruralité ? Comment les artistes que nous sommes peuvent-ils à leur manière communiquer avec le monde animal ?Comment les artistes que nous sommes peuvent-ils à leur manière expérimenter des processus d’écriture innovants partant des deux questionnements précédents ?

Du courant électrique au champs magnétique terrestre, cette dualité nous intéresse ici, du processus de recherche à la composition de la musique et du spectacle, vers une forme d’hybridation entre un univers technologique, numérique, contemporain et un environnement naturel, champêtre, humain et animal.

Musiciens, oiseaux, instrumentarium-électro et vidéos, tels sont les protagonistes au plateau.

Ce projet-héritier des « Champs » surréalistes joue avec une intention globale d’apparitions et de disparitions dans une succession inattendue. Théâtre musical ou concert augmenté, cette fabrique d’images sans histoire est une suite musicale au croisement de récits mêlant le burlesque et la tragédie.

“Les Champs Magnétiques”se dessine comme une forme musicale Électro/Champêtre au milieu d’une scénographie rurale et numérique.

« Expérience de nos vies mesurées au nombre de battements de cœur.

C’est un ruissellement très long grâce à la complicité de bouquets animés de musique. »

André Breton et Philippe Soupault